Les témoins de l'enfer cybersexuel Les témoignages de sexoliques Les témoignages des conjoints   Les témoignages de ceux qui décrochent
Temoignages de pornodependants name=
Faites le Test pour savoir si vous êtes  accro ou non à la Pornographie
Pour commencer à décrocher
Si vous rechutez ne perdez pas espoir
Tous les conseils pour décrocher
Le sevrage de A à Z
Tout sur la sexualité compulsive
Les fantasmes et la Réalité
Dépendance au Chat sur internet
L'enfer du cyber sexe
La pornographie, sujet tabou ?
Venez rejoindre les dépendants et conjointes de dépendants pour partager cette addiction
 
 

Acheter Les dangers du sexe sur Internet



Tous les témoignages sont authentiques. Seules les fautes d'orthographe ont été corrigées.
Le nom des internautes et leur email ont été masqués afin de préserver leur vie privée.

Quand la consommation de X mène à la

masturbation excessive



Depuis quelques années je reçois de plus en plus de mails de dépendants à la pédopornographie, ce qui était rare il y a encore dix ans. Ce phénomène se confirme chez les dépendants sexuels qui viennent me voir en consultation psychothérapeutique. Pourquoi ?
Certainement à cause de l'insatisfaction ressentie par la plupart des dépendants dans la phase 4 de la spirale addictive : l'obsession du plaisir toujours fuyant (mais rarement atteint) de ce "toujours plus", de ce "gouffre sans fin" dans lequel ils plongent régulièrement. Alors, à force de rechercher des images de plus en plus excitantes, ils finissent par tomber sur des fantasmes extrêmes : .

"Sans m'en rendre compte (m'écrit un internaute) je recherchais des filles de plus en plus jeunes. J'ai commencé avec des scènes de filles visiblement majeures déguisées en écolières comme sur ces sites spécialisés "asian", puis je me suis mis à rechercher des images d'adolescentes prépubères. En fait, ce qui m'excitait, c'était de voir un sexe féminin sans poils mais pas sur un corps de femme."

Et voilà le lien entre l'image pornographique et l'image pédopornographique: dans la majorité des scènes pornographiques, les femmes ont le sexe rasé. Cela n'a pas été toujours le cas (dans les années 70, elles tournaient dans leur nudité naturelle) mais dès que la demande de gros plans s'est accentuée, elles ont du accepter de se raser le pubis. Or, le fait de visionner régulièrement des sexes de jeunes filles rasés a progressivement nourri le fantasme de sexe prépubère chez l'homme dépendant. Mais à la longue, cela peut devenir une obsession :

"Quand je me masturbe, je pense au sexe d'une gamine et ça me rend fou. Alors que dans la vie de tous les jours, jamais je n'oserais ne serait-ce que lui faire un bisou sur la joue !"

Oui, mais voilà, dans certains cas l'obsession est telle que cela devient pathologique. Comme me l'expliquait un autre internaute :

"Je sais que c'est mal, que je me fais du mal et que c'est interdit, mais je ne peux m'empêcher d'aller surfer sur des sites . Au début, je me dis "allez, juste quelques images, je me satisfais et basta !" Mais la nuit d'après, ces images reviennent comme des fantômes, elles me poursuivent, je me sens comme persécuté, c'est horrible. Et au petit matin, comme un zombie, je me dirige vers mon pc et je remets ça... "

En effet, la dépendance aux images pédopornographiques peut, dans certains cas, entraîner de graves troubles psychiques s'apparentant au dédoublement de la personnalité, voire à la schizophrénie. Il semblerait qu'elle soit plus forte, donc plus difficile à soigner, que la dépendance à la pornographie "classique". Sans doute à cause de la culpabilité qui en résulte. Culpabilité tout à fait fondée, mais qui peut créer chez certains esprits une dichotomie préjudiciable.

"Je vous écris pour vous annoncer que je viens de passer une dizaine de jours en psychiatrie. J'ai un peu mieux dormi (avec des médocs, mais bon...) et ça m'a calmé la libido. Mais j'ai peur de replonger. Là, ça fait deux jours que je suis chez moi et ça recommence à me démanger. Je me sens minable, je m'en veux, je fais du mal à toute ma famille. Qu'est-ce que vous me conseillez ?"

J'ai répondu à cet homme qu'il devait tout d'abord éviter de culpabiliser à outrance. Oui, il était sur une mauvaise voie, oui il pouvait se sentir honteux.
Mais je lui ai dit aussi que c'était à lui de faire une bonne fois pour toutes un repentir sincère et de tout mettre en oeuvre pour s'en sortir. Plutôt que de s'apitoyer sur son sort ou de se rabaisser, il valait mieux suivre les conseils donnés sur mon site tout en effectuant sérieusement le sevrage.

A l'heure où l'affaire Joseph Fritzl (qui a séquestré pendant 24 ans sa fille et eu 7 enfants d'elle) défraie la chronique, les dépendants à la pédopornographie peuvent prendre conscience de la gravité de cette pratique:
- elle a sans doute contribué à la vague de condamnation de prêtres américains (plus de 10 000 enfants auraient été abusés sexuellement par plus de 4 000 prêtres).
- dans une maison de Dutroux, où vivait son complice Lelievre, on a saisi 600 vidéocassettes pornographiques dont les victimes étaient des mineurs ...
- de plus en plus, les enquêteurs de la Police criminelle font le lien entre pornographie et . Récemment, un homme de 35 ans a réussi à rencontrer une adolescente de 12 ans, qu'il a séduite sur Internet (il a menti sur son âge, disant avoir 25 ans). L'homme a été mis en examen pour "atteinte sexuelle et corruption" et pour détention d'images pédopornographiques qui le mettaient en scène avec d'autres enfants.

Et s'il subsiste encore un doute dans leur esprit, que les dépendants à la pédopornographie prennent conscience de la réalité :
- on n'a jamais vu un heureux.
- un enfant ne jouit pas, au sens physique du terme, donc ne prend pas de plaisir.
- si un enfant ne dit pas "non" cela ne veut pas dire qu'il dit "oui".
- un enfant garde toujours des traumatismes, même s'il s'agit d'attouchements.
- un enfant attire parce qu'il est insouciant, naturel et sincère. Efforcez-vous de le (re)devenir en retrouvant votre enfant intérieur. Ainsi, vous n'oserez plus faire du mal à qui que ce soit... même à vous !

Orroz

 

A lire également cet article:
Assistance aux personnes en prise avec des attirances
Si vous êtes déjà passé à l'acte, lisez d'urgence "Rompre le silence"
Si vous voulez vraiment vous racheter, faites des dons à l'une de ces deux associations qui luttent contre la misère des enfants et le tourisme sexuel:
"Les amis de Père Pedro" de Madagascar
"L'ACPE" (association contre la prostitution des enfants)

Partager



Le Livre d'Orroz